Oie flamande ou oie des Flandres

L’oie flamande, ou oie des Flandres, est une race d’oie domestique rustique régionale originaire de l’Ouest de l’ancien comté de Flandre destinée principalement à la production d’œufs, de viande et auparavant de plumes.

C’est une oie généralement de couleur pie-cendré, formant un cœur sur le dos, au bec liseré de blanc. La forme blanche est beaucoup plus rare. Réputée pour sa rusticité, sa facilité d’élevage, ses plumes et la qualité gustative de sa viande et de ses œufs, c’est une race utilisée autrefois en croisements ou en déclinaison qui a rapidement conquis les Pays-Bas bourguignons.

La disparition des herbages et pâturages au XXe siècle, a bien failli la faire disparaître, à l’instar de nombreuses races traditionnelles. Grâce aux efforts de sélection, l’oie flamande connaît actuellement un certain renouveau.

L’oie flamande est une race régionale et européenne constituant un trait d’union entre la France, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne.


Les standards de la race

Présentation générale : Oie rustique plutôt petite, sans panouille et cou assez court.
Corps : assez allongé, ovoïde. Port presque horizontale
Dos et reins : Large et plats.
Poitrine : Assez large et pas trop profonde
Abdomen : Un peu plus profond que la poitrine
Tête : Assez forte, crâne bien arrondie. Gorge bien échancrée et sans bavette.
Yeux aussi foncée que possible, c’est-à-dire bleu foncé avec reflet brun chez la variété pie et bleu foncé chez la variété blanche. Filet oculaire fin et orange.
Bec : Solide, fort et de longueur moyenne; implanté haut à la base. Denture bien visible, mais pas extrêmement développée. Jaune orangé avec onglet pale.
Cou : Fort et assez court et épais;
Ailes : Bien serrées au corps et croisées
Queue : Assez courte et fermée; portée horizontalement.
Cuisses : peu visibles
Tarses : rosées, forts, longueur moyenne
Plumage : assez serré
Défauts graves : Corps trop court ; début de quille ; début de panouille chez le jars.

VARIETE PIE CENDREE Couleur et dessin du plumage

Tête et cou : La tête, à l’exception de la racine du bec blanche et le menton, uniformément colorée gris brunâtre; la gorge colorée ou non. Le cou supérieur coloré; distinctement et régulièrement délimité du cou inférieur blanc; l’idéal est d’avoir le tiers supérieur du cou coloré et les deux tiers inférieurs blancs purs. Le blanc du menton et de la gorge peut s’étendre jusqu’au cou inférieur blanc à condition de ne pas être visible en profil.
Dos et reins et queue : Dos antérieur brun noirâtre avec liséré pâle. Reins gris cendré. Croupion et queue supérieure : Blancs Rectrices : Brun cendré, largement lisérées de blanc.
Sous caudales : Blanches Poitrine antérieure, poitrine inférieure et flancs antérieurs : Blancs.
Cuisses : Couleur de fond brun cendré foncé; les plumes ont un liséré terminal pâle et large. Cette partie est distinctement délimitée des flancs antérieurs au niveau des tarses.
Ventre : Blanc.
Epaules : Brun noirâtre avec liséré pâle.
Ailes : Entièrement blanches.
Défauts légers : Quelques plumes blanches dans les parties colorées et vice versa. Les parties colorées du cou supérieur ne s’étendent pas assez ou s’étendent trop loin sur le cou. Racine du bec et menton colorés. Le menton blanc s’étendant un peu trop largement sur le cou supérieur. Quelques plumes colorées sur le manteau. Une seule rémige tertiaire colorée à condition qu’elle soit reliée aux épaules.

Défauts graves : Grandes taches colorées dans les parties blanches et vice versa. Une grande partie du manteau colorée. Les épaules très asymétriquement dessinées. La plupart des rémiges secondaires colorées ou des secondaires colorées visibles dans l’aile fermée. Rémiges primaires colorées. Parties colorées dans les parties blanches.

Oie flamande ou des Flandres à vendre, jars, oisons. Nous n’expédions pas oeufs fécondés de cette race, à retirer obligatoirement sur place. (Merci de ne pas envoyer de mail pour demander l’envoi d’oeufs, nous ne répondrons pas).