Bresse gauloise grise, bleu et noir

La poule de Bresse est une race pure et ancienne. C’est une bonne pondeuse d’œufs blancs de 60 gr environ et de chair savoureuse connue dans le monde entier.

C’est une pure merveille à croissance lente. Elle orne toutes les grandes tables françaises et constitue l’idéal en matière de volaille ; c’est donc une volaille de luxe.

Comme son nom l’indique, la poule de Bresse est originaire de Bresse, qui se situe à cheval sur trois régions : la Bourgogne, la Franche-Comté et le Rhône-Alpes. Elle est la seule volaille qui a pu acquérir une AOC en 1957 par le président de la République de l’époque, René Coty.

La Bresse s’appelle ainsi dans son aire de répartition géographique définie. Au-delà, l’appellation légale est « Bresse-Gauloise ».

Chaque variété, au nombre de quatre, détermine l’origine précise. Il existe :

La Blanche, dite de Bény, seule à être exploitée commercialement et reconnue comme AOC par la loi de 1957 (elle est élevée pour sa chair);
La Noire, dite de Louhans (elle est reconnue pour sa ponte);
La Grise, dite de Bourg, elle serait la plus ancienne des bresses gauloises, réputée tant pour sa ponte que pour sa chair;
La Bleue, qui comme la noire sera plutôt élevé pour sa ponte.

A la ferme des Rigolattes, nous ne pouvions passer à côté de cette race, n’ayant pas pu nous décider sur une couleur, nous élevons séparément des grises, des noires et bleues. Nous avons rejoint le bresse gauloise club de France afin de travailler à la préservation de cette race.

Le saviez-vous ? La bresse gauloise est une race à l’iris brun très foncé, mais cela donne à la chair du croupion une couleur bleuâtre. Sur les étales, les consommateurs n’aimaient pas ce bleu, ils pensaient que la viande était avarié. Les industriels ont donc modifié la génétique et élèvent maintenant une variété avec les yeux orangés. Chez nous, les yeux seront brun et les croupions bleuté  ;-).

————————————————————————

Les standards de la race

Caractéristiques du coq :

Corps : Bien proportionné, allongé, port légèrement relevé.
Cou : court, camail amplement garni de plumes longues et fines.
Dos : large, long, légèrement incliné.
Épaules : larges
Ailes : bien serrées au corps, portées haut.
Selle : bien développée.
Queue : fournie, faucilles bien développées. Doit former un angle aigu ( proche de 45°) avec la ligne du dos.
Poitrine : large, pleine, proéminente.
Abdomen : bien développé.
Tête : assez courte et fine.
Face : rouge, lisse.
Crête : rouge, simple, droite, taille moyenne, texture fine, crétillons triangulaires ; le lobe bien dégagé de la nuque.
Barbillons : rouges, longueur moyenne, lisses, fins.
Oreillons : blancs, taille moyenne, en forme d’amande.
Yeux : iris bruns, le plus foncé possible, grands.
Bec : couleur selon variété, assez long et fort.
Cuisses : bien proportionnées et visibles.
Tarses : bleu ardoise, fins, longueur moyenne, lisses.
Doigts : 4

Caractéristiques de la poule :

Même caractéristiques que le coq en tenant compte des différences sexuelles. La queue relevée sans excès, est légèrement étagée. La crête bien développée est droite jusqu’au premier crétillon et se rabat ensuite sur l’un des côtés. Oreillons arrondis.

Défauts graves pour toutes les variétés:

Queue portée trop haut ; corps trop étroit ; crête peu développée ou flottante chez le coq ; crête droite chez la poule adulte ; oreillons tachés de rouge ; traces de blanc dans la face ; iris pas assez foncés.

Variétés :

Blanc : bec blanc bleuâtre. Oreillons blancs, tolérés irisés de rouge chez le coq et parfois blanc bleuâtre chez la poule.
Défauts graves de coloris : forts reflets jaunâtres dans le plumage ; plumes d’autre couleur.

Blanc à crête pâle : identique à la variété blanche sauf crête, barbillons et face d’un rose pâle. La texture de la crête et des barbillons doit être lisse et sans granulosités. Cette variété est réputée pour sa chair encore plus délicate.

Bleu : bec corné foncé. Bleu soutenu, légers liserés tolérés.
Remarques : les sujets sans liserés sont assez rares.
Défauts graves de coloris : bleu trop pâle ; camail roux ; reflets jaunâtres dans le plumage ; rémiges noires ou décolorées.

Noir : bec corne foncé. Plumage noir à reflets verts. Les tarses sont admis foncés sans être noirs.
Défauts graves de coloris : Plumes d’autre couleur ; fort reflets violacés.

Gris : bec blanc bleuâtre.
Coq : camail, lancettes et plastron blancs. Dos blanc marqueté de taches grises cachées sous l’abondance des plumes du camail. Sous couleur grise. L’aile fermée est blanche, marquée chez les meilleurs sujets par 2 barres noires transversales (double brassard). Couvertures de la queue, petites et grandes faucilles, noires bordées d’un liseré blanc. Grandes rectrices entièrement noires. Oreillons blancs tolérés légèrement irisés de rouge, abdomen blanc à légèrement grisâtre.
Poule : tête, camail et poitrine blancs. Dos parties supérieures des ailes, des reins et de la queue crayonnés de noir, donnant au plumage une impression d’ensemble plus clair que foncée. L’observation des plumes confirme des barrures diffuses sans formation d’éllipses ou de chevrons. Triangles blancs chez les meilleurs sujets. Abdomen blanc à légèrement grisâtre, oreillons parfois bleuâtres.

Défauts graves de coloris :
Coq : camail, lancettes et plastron impurs, dessinés ou crayonnés ; rectrices et faucilles envahies de blanc.
Poule : plumage crayonné sur la poitrine, la tête et le camail ; rectrices entièrement noires.

Masse : coq : 2,5 à 3kg – poule : 2 à 2,5kg.
Masse minimale des œufs à couver : 60 g
Couleur des œufs : coquille blanche.

Diamètre des bagues : Coq 18mm – Poule 16mm.

Bresse gauloise grise à vendre, oeufs fécondés à couver, poussins, poulets, poulettes, poules, coq.